Immersion dans les cantines de Champagnat et Mainsat

Une deuxième journée de terrain dans les cantines de Champagnat et Mainsat a permis à Nina MALIGNIER, stagiaire sur l’Université Rurale au Pays Combraille en Marche, de comprendre leur fonctionnement et leur contexte.
Très bien accueillie par Véronique BONNAUD et Patrick COMPAGNON, elle a pu constater qu’ils avaient une réelle envie de travailler avec des produits locaux. Des difficultés ont été évoquées (voir les fiches cantines ci-dessous) et pourront aider la réflexion du premier atelier qui se déroule:

le mercredi 24 octobre à la cantine de Saint Chabrais, 14h

C’était également l’occasion, pour Arnaud DEPLAGNE et son assistant Gautier DUBOIS, de tourner quelques séquences avec les cuisiniers et les enfants des deux écoles ! Elles serviront d’une part d’outil de travail pour les ateliers, et d’autre part pour le film qui sera réalisé sur toute l’Université Rurale.

Retrouvez les fiches cantine des communes de Champagnat et Mainsat ci-dessous.
Fiche Cantine Champagnat

Fiche Cantine Mainsat

Publicités

5 responses to “Immersion dans les cantines de Champagnat et Mainsat”

  1. adriendemay says :

    Le problème des quantités à l’air de revenir souvent sur le tapis et donc de la coordination à l’échelle d’un territoire (commune ou plutôt communauté de communes). En revanche le calibre des fruits et légumes ne pose apparemment pas souci pour des petites cantine…

    • combraille23 says :

      Va peut-être se poser la question d’un agrément pour les producteurs afin que ces derniers puissent alimenter les cantines.

      • adriendemay says :

        En quoi consiste concrètement cet agrément ? qui le donne ? Quels sont les conditions ?
        …autre chose, je suis en train de relire les verbatims dans les fiches de Nina et on a des discours assez paradoxaux : exemple : d’un côté une cantinière qui explique qu’elle peine à trouver des producteurs qui fournissent en grande quantité et de l’autre un producteur sous-entendant que les bassins de consommateurs sont trop petits.

  2. combraille23 says :

    Arnaud, pour la question de l’implication des commerces de proximité et leur rôle dans la question de l’approvisionnement des cantines en produits locaux, il serait intéressant que tu puisses rencontrer un ou deux commerces concernés. Pour information, mon homologue sur la Communauté de Communes du Plateau de Gentioux va aborder cette question à travers 2 ateliers de créativité en associant autour de la table quelques commerçants. Il serait intéressant de suivre les résultats de ces 2 ateliers (je te tiendrais informé).

  3. combraille23 says :

    Le paradoxe que tu soulèves Adrien est flagrant c’est vrai ! Il manque réellement un réseau qui puissent rapprocher les différents acteurs. Il ne faut pas oublier que prochainement le Pays de Guéret va mettre en place une plateforme virtuelle pour que ce type d’échanges soit plus facile. Il sera important de nous en rapprocher le moment venu.

Répondre à combraille23 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :