Archive | Film RSS for this section

Le fromage du papa de Louise

Découvrez en cliquant sur le lien ci-dessous, la nouvelle production du Pays Combraille en Marche, « le fromage du papa de Louise ».

Un film de 30 min. réalisé par Arnaud DEPLAGNE (PAD) qui raconte l’histoire d’acteurs des circuits courts sur le territoire du Pays.

« Le fromage du papa de Louise »

Publicités

Nouvelle projection du film « le fromage du papa de louise » à Saint-Chabrais

Venez passer une soirée conviviale tout en découvrant des initiatives collectives autour des circuits courts.

Ce sera aussi l’occasion pour vous d’échanger ou de vous exprimer sur le thème de la valorisation des ressources locales.

Projection UR flyers

Carton plein pour la première soirée projection-débat !!!

32 personnes étaient présentes lors de cette 1ère projection à Lépaud au Relais de Combrailles. Le public conquis par le film a applaudi à la fin de la séance et a remercié le Pays pour le travail réalisé. Les échanges ont été riches et les avis partagés. Les 3 thèmes furent abordés mais surtout celui de l’approvisionnement des cantines. Grâce au film et au témoignage de Patrick et Claire, le public a constaté que des initiatives sont possibles en matière de circuits courts malgré certaines difficultés rencontrées.

Bref, la soirée fut une réussite, l’accueil chaleureux et le public captivé puisque les discussions se sont poursuivies jusqu’à 23h30. Très belle soirée co-animée par Claire PATERNOSTRE et Patrick COMPAGNON du Conseil de Développement du Pays.

P1020523

Plus qu’une soirée, une journée autour de la haie…

Une soirée qui va bien au-delà de ce que nous avions espéré puisque ce fut également l’occasion pour nous d’organiser 2 rencontres techniques : un déjeuner de travail au cours duquel les participants ont pu débattre sur un projet éventuel de « mission haie Creuse » et une réunion de travail préparatoire en vue d’une coopération avec le GAL Ressources 41 sur la valorisation de la ressource bois.

Des actions et projets qui se positionnent dans la continuité des travaux de l’Université Rurale et donc une animation qui pourrait se poursuivre.

De quel(s) bois je me chauffe? – film 01

Nina, Adrien et Sebastien nous emmène faire la rencontre de Guy Darlet, un agriculteur au poil – à bois. Entre bavardages, débardage, déchiquetage et chauffage ; cap sur la réalité du bois-énergie.

Atelier 1 « Manger des produits locaux et frais à la cantine » : résumé

Le 24 octobre a eu lieu le premier atelier du groupe dans la cantine de l’école de Saint-Chabrais. Une dizaine de participants dont 4 cuisiniers-ères.

Après un rapide tour de table et une présentation de l’université rurale, l’atelier à démarré avec une projection d’un micro reportage de 13 minute réalisé par Arnaud Deplagne :

[FILM]

<p><a href= »http://vimeo.com/52393829″>01-Les Cantines-01</a> from <a href= »http://vimeo.com/pretadiffuser »>pr&ecirc;t-&agrave;-diffuser</a&gt; on <a href= »http://vimeo.com »>Vimeo</a&gt;.</p>

Nina Malignier a présenté une synthèse du fonctionnement de 4 cantines du territoire (Champagnat, Mainsat, St-Chabrais, Peyrat-la-Nonière) Quels sont les fournisseurs ? Les différents acteurs et leur liens, etc.

Tout ce la a permis de vite rentrer dans le sujet et dans le concret, pour définir ce qu’on peut mettre derrière le terme « circuit court » comprendre le fonctionnement des petites cantine, leurs principales difficultés et se poser la question des intermédiaires, notamment les petits commerces de proximité.

L’essentiel de l’atelier a consisté à lister les difficultés et leviers pour chaque profil d’acteurs de la grande « chaîne alimentaire » de la cantine depuis la gestion et la production jusqu’à la gestion des déchets en passant par la livraison, la préparation des repas et la consommation. Producteurs, intermédiaires, cusiniers-ères, gestionnaire, mais également élus, élèves, parents d’élèves et enseignants : le rôle et les attentes de chacun ont été questionnés. On peut regretter l’absence de producteurs et la faible représentation d’intermédiaires qui ont limité certains échanges et l’imagination de pistes prospectives. Néanmoins, cette première rencontre semble avoir permis aux cuisiniers-ères de se rencontrer autour d’un sujet qui leur tient à cœur. L’idée d’échanges réguliers entre eux est apparue évidente, de même que leur besoin de rencontrer des producteurs. Les verbatims extraits du travail d’enquête de Nina ont été utilisés comme des supports pour nourrir le débat.

A l’issue de la séance, nous avons avons proposé aux cantiniers-ères de poursuivre le travail sur un mode plus concret : on essaie avec eux de faire rentrée incrémentalement des ingrédients/produits en circuit court. Il s’agit d’incorporer un élément « simple » qui ne pose qu’un seul problème à la fois. Un cuisinier a choisi les œufs . 3 cuisinières ont choisi de s’attaquer au fromage avec lequel nous allons certainement pouvoir nous confronter au problème de l’agrément. L’idée est bien d’apprendre en faisant, de les accompagner dans la mise en place de ce micro circuit court en allant voir les producteurs avec eux, en réfléchissant ensemble à la livraison, à la régularité. Ce sont des petites expérimentations « irréversibles » qui serviront autant à avancer concrètement sur l’approvisionnement en circuit court qu’à faire émerger des questions et des difficultés précises, contextuelles et imaginer des solutions plus globale, déclinables, etc.

Vous pouvez télécharger le compte rendu de l’atelier :

Compte Rendu Atelier 1 Cantines

D’autres documents sont mis à disposition :

– le SWOT de l’action cantine (résumé des forces, faiblesses, opportunités, menaces)

– des témoignages qui peuvent se comparer aux situations que nous rencontrons sur le Pays

SWOT Action Cantines

Article expérience circuits courts